05/04/2008

Tolhuin - Ushuaïa

(01/04/08) Tholhuin - Ushuaïa (100 km)

(Enzo)

Nous seront de retour ce lundi 17h30 à Bruxelles National… enfin, si l’avion à le vent dans le dos !

La récompense.

The game is over !

IMG_1110
 

Incroyable, je n'en croyais pas mes yeux.

A midi, nous nous sommes arrêtés tous les quatre pour notre dernier pique-nique. Vu que j'ai un peu traîné pour tout replier, j'ai redémarré avec une petite dizaine de minutes de retard sur les trois chicos. Une petite dizaine de minutes seulement sur les autres et, comme s'ils avaient attendu que je sois seul, quatre Condors sont venus me survoler durant de longues minutes.

Plus de 8000 km parcourus et s'est 40 km avant d'arriver à Ushuaïa que j'ai enfin pu voir de mes yeux que la présence de Condors en Amérique du Sud n'était pas une légende.

Impressionnant !

Je n'ai même pas dû m'interroger, ne fut-ce qu'une fraction de seconde, pour savoir si je voyais enfin ces oiseaux qui sont devenus pour moi des oiseaux sacrés.

IMG_1108
 

Mais puis-je vraiment appeler ces immenses planeurs des « oiseaux » ?

Non, ce sont des divinités.

Il est certain que les photos que j'ai prises ne sont pas d'une grande qualité car ils tournaient assez haut dans le ciel, mais plus que sur le papier, c'est dans ma mémoire et dans mes rêves que je les verrai tourner le restant de ma vie.

Chance pour Corinne, nous avons pu en apercevoir et en filmer un autre quelques dizaines de kilomètres plus loin.

IMG_1102
 

Quel cadeau pour cette dernière journée ! Me voici donc arrivant à Ushuaïa avec l'impression d'avoir effectué un « good job »

8270 km au compteur !

IMG_1118
Y'a pas photo, je suis HEUREUX!!! 

On est fier, on se congratule devant la plaque « Ushuaïa fin del mundo »

Ce soir, nous sabrerons le champagne !

J'en profite d'ailleurs pour saluer et féliciter tous les courageux qui ont effectué le même voyage avant nous.

Vamos con dios !

04/04/2008

Rio Grande - Tolhuin

(31/03/08) Rio Grande - Tolhuin

(Enzo)

Les kilomètres se décomptent.
Nous pensions qu’il serait difficile de savoir que la fin d’un rêve s’achevait, mais s’est finalement un soulagement d’enfin approcher Ushuaïa.
Andrea et Rodolfo, qui ne nous quitteront plus d’ici Ushuaïa partagent le même sentiment. Plus vite nous atteindrons Ushuaïa et plus vite notre calvaire touchera à sa fin. Comme nous, ils ont commencé leur voyage en Equateur, et comme nous, leur corps dit « non » au moindre petit effort que nous lui demandons de fournir.

IMG_1095
Forza Italia !!!

Nous avançons, nous avançons, demain encore une fois pédaler et tout cela en sera fini !

 

03/04/2008

San Sebastian - Rio Grande

(29/03/08) San Sebastián - Rio Grande (107 km) 

(Enzo)

Il nous aura fallu traverser toute l'Amérique du Sud pour enfin profiter d'une vraie journée où pédaler était plus un plaisir qu'un devoir.

20 C, vent chaud de dos, chemin serpentant entre les landes patagonienes et l'océan, une moyenne avoisinant les 26 km/h, que demander de plus !

14h00. Comme deux vrais italiens, Rodolfo et Andrea font la sieste au pied d'un talus en nous attendant. Nous finissons la journée ensemble pour atterrir dans un petit hôtel dans l'une des plus belles villes du continent. Rien d'exceptionnel, aucun monument historique, aucune petite ruelle pavée, simplement une ville tranquille, lumineuse, posée au bord de l'océan.

Plus que 200 km et nous y sommes !!!

Plus que deux journées de vélos... quelle sensation étrange.

J'ai vu que, sur le registre de l'hôtel, Andrea avait inscrit dans la case profession « Ciclista ». Je pense que c'est exactement la profession que nous avons exercée durant ces six derniers mois : ciclista !

Je ne vais pas déjà épiloguer, je le ferai probablement au calme d'ici une quinzaine, mais voici une dernière réflexion pour ce soir qui vous donnera peut-être l'envie d'envisager votre avenir différemment : « Nous sommes capables, sans utiliser nos notes, de relater chaque jour passé ici et sans en oublier aucun »

Capables de dire ce que nous avons mangé, capable de nous souvenir de la météo quotidienne, de notre état de forme, des gens que nous avons rencontrés, des gens que nous aurions voulu rencontrer, de nos joies, de nous souffrances comme dirait l'autre.

Bref, tout ce que nous pouvons vivre en Belgique sans pour cela être obligé d'enfourcher notre vélo.

Allé, la vie est belle !!!

IMG_1086

Good job !!!

 

(Corinne)

IMG_1071

...