08/03/2008

Picun Leufu - Piedras del Aguila

(03/03/08) Picun Leufu - Piedras del Aguila  (103kms)  (2)

(Enzo)

Quelle tristesse !

IMG_0570
 

Comme je le disais hier, toute la Patagonie (la partie traversée jusqu'à présent) est complètement clôturée et ce n'est pas pour garder le bétail, ou alors celui-ci est bien caché. Je pense plutôt que la Patagonie s'est vendue à quelques célébrités ou autres fortunes et ce probablement pour une bouchée de pain vu l'immensité des propriétés. C'est bien simple, lorsque nous passons devant un « portail » bien verrouillé, c'est avec le télé que j'ai parfois la chance d'apercevoir le « ranch » ou la villa qui les protège. C'est d'autant plus frustrant que le paysage aride se morphe peu à peu pour faire place à une splendide palette évoluant d'un dégradé de jaunes vers des verts et des bleus éclatants. Palette que l'on peut regarder, mais pas toucher !!! Chaque rivière, chaque point d'eau, aussi petits soient-ils, sont toujours quelques mètres au-delà de cette frontière barbelée. Impossible de s'arrêter pour un peu se rafraîchir, pour simplement « faire trempette », à moins de servir d'une pince coupante (j'y songe de plus en plus).

Bon, je reste positif en me disant que cela changera peut-être un peu plus loin et qu'en attendant, cela nous force à progresser d'une dizaine de kilomètres chaque soir en quête d'un petit trous dans cette immense cage.

Si vous voulez faire fortune, venez vous installer ici pour vendre du barbelé... à moins que ce ne soit déjà trop tard.

(Corinne)

Idem als gisteren : windje in de rug, behoorlijk warm (maar niet zo ondraaglijk dan in de woestijn in het noorden), lange rechte lijnen, lange bergops en bergafs,...  De kilometers vliegen erdoor met die langere afstanden :  vlak voor aankomst in Mendoza hadden we er 6000 !  (maar hebben vergeten de foto te posten).

IMG_0485
 

Vlak voor Piedra del Aguila is het stijl bergop... Vanaf hier zullen we dichter bij de Andes komen en zal het weer betrekkelijk 'heuvelig' worden.   Na inkopen in de kleine super-mercado van het aangename dorpje Piedra del Aguila (Aguila betekend arend en het dorpje is omgeven met (zeer kleine) rode canyons) willen we kamperen, maar ook vandaag weer zijn er overal omheiningen... Vele grondbezitters in Patagonië, maar het nut van omheiningen, rond woestijnachtig vlaktes met enkel wat droge struiken, is begrijpen we niet goed.   We denken er bijna aan om over een omheining te kruipen (=wat misschien niet zo'n goed idee zou geweest zijn, want de volgende dag zien we dat in sommige grote eigendommen soms een aantal kanjers van stieren rondlopen...)  

IMG_0583

Uiteindelijk is een zijweg en iets verder daarin is geen omheining meer !   We hebben zelfs een zeer mooi zicht op groene heuvels...     

Commentaires

avant les barbelés de ....CHILI ibidem au cresson de l' autre côté des Andes, mais l' accueil que peuvent réserver les proprétaires de ranch aux voyageurs, à l'est comme à l'ouest, est parfois un des clous du voyage. Ne pas oublier l' HISTOIRE: quand l' Europe ùmourrant de faim dans les années 1850-1860, les émigrés se voyaient attribuer des milliers d'hectares ( et 100 kilos de ...clous)
incultes en Argentine, à défricher au Chili, à la sueur des fronts...

Écrit par : pol meura | 08/03/2008

Passionnant votre blog . Dommage que la plus bavarde écrive dans une langue que je ne maitrise pas . Erreur par contre sur les barbelés : ils protegent bien des fermes d'élevage (Estancias) , mais la pampa étant pauvre , la densité d'animaux est très faible (1 à 2 à l'hectare) , compensée par la taille des estancias , typiquement 10 000 hectares ou plus . Il y a bien quelques propriétés de "gringos" , mais en général dans des coins plus verdoyants et vallonnés , tels que les premiers contreforts des Andes .
En tous cas , bravo

Écrit par : jean-marc | 19/06/2008

Les commentaires sont fermés.