14/03/2008

Bariloche - El Bolson

(07/03/08) Bariloche - El Bolson (77kms)  (1)

(Enzo)

C'est beau comme la Suisse.

IMG_0619

Vu que rien ne nous surprend, j'aurais tendance à dire comme toujours : "on trace". Et bien non, on ne trace pas ! On ne trace plus ! Tout du moins moi car mon genou est bel et bien mort. Voilà, c'est la fin, à 41 ans, j'ai trouvé mes limites. Cinq mois d'efforts et me voici cuit. Il faut dire que le corps à bien travaillé durant cette période. 1 m 76 pour 63 kilos (j'ai enfin pu me peser), une musculature prête à se déchirer de partout, je ne sais pas très bien comment je vais pouvoir rallier Ushuaïa. Mon corps a besoin d'un mois de repos et pourtant d'ici deux jours, nous allons encore emprunter de difficiles pistes car nous désirons éviter au maximum l'asphalte pour nos adieux Sud-Américains. Est-ce bien raisonnable ?

Peu importe, si ça casse, on peut toujours prendre un collectivo pour avancer.

Tiens la piste ! Ce soir nous y regoûtons un peu. 6 km de piste pour atteindre un camping. 6 km de piste effectués... en une heure ! Et on doit refaire la même chose demain pour rejoindre la route qui nous mène à El Bolson... Pffff !

Bon, heureusement, au lieu de tomber sur un camping, nous atterrissons chez Roberto et Patricia qui, sous la dénomination de "camping" tiennent plutôt un logement chez l'habitant. Un petit Cabaña planté au milieu de la propriété.

Ici tout est "casero" (fait maison). Nous voici donc pour passer la soirée et la nuit, perdus dans la campagne patagonienne, entre un troupeau de moutons, de chiens, de chats et de volailles en tous genres faisant déjà briller les yeux de Corinne. C'est fou ce qu'elle aime toutes ces petites bêtes.

Roberto et Patrcicia coulent une retraite paisible mais on l'air d'un peu s'embêter là-bas, tous seuls. Je sens que notre venue représente plus qu'une opportunité de faire un peu de business. (Nous sommes les seuls dans ce gigantesque camping qu'ils ont aménagé).

Bien que l'addition ne soit pas trop légère, ils vont nous offrir un repas "casero" tel que nous le souhaitions. Nous avions demandé une salade (plat rare en Argentine) et ils nous apportent l'assortiment de tout leur potager: tomates, carottes, laitues, oignons à assaisonner selon notre goût accompagnés par de petits pains chauds... sans oublier une petite salade d'aubergines préparée à l'italienne. Pour la pizza qui suit, idem : « casero » et « rica ». Salade de fruits et digestif maison pour compléter le tout (ça c'était offert) et nous voici bien retapés pour terminer la soirée en leur compagnie.

Et ça parle politique, et ça parle voyage, et ça va faire dodo !

Super chouette, en plus, avec les moustiques, nous étions plus ou moins 2500 à table.

 

(Corinne)

IMG_0637
Bariloche in de zomer (=het is hier nu einde zomer) is wel mooi, maar in de winter (juli - augustus) is het hier een heuse ski-oord met zeer veel sneeuw en moet het ook wel zeer mooi zijn, met al die meren.   Vele huisjes zijn op z'n Zwitsers (chalet-stijl), overal zijn grote dennebomen, er is een chocolade-museum (met die vele Zwitsers die hier geïmmigreerd zijn) en er is ook een Patagonië-museum, waar we spijtig genoeg niet naartoe zijn gegaan, want de verlofdag was weer zeer snel voorbij.    We trekken verder richting zuiden en de weg naar El Bolson is ook bijzonder mooi, met vele grote meren waarvan het water zo helderblauw/turquoise is, met mooie berger rondom.   Het is zeer aangenaam rijden rond al dat water.    Men mag hier niet (buiten de kampings) kamperen (omwille van mogelijke bosbranden).   Na 70kms komen we aan het eerste zeer kleine dorpje aan (Rio Villegas, bij de Rio Manson).   We zien bordjes dat er een kamping op 6 kms is.   De 6 kms zijn wel piste en nogal veel bergop en het duurt wel 45 minuten wanneer we er (in de late namiddag) aankomen.   Er is een groot kampeerterrein, maar ook een klein chaletje dat maar 5 pesos/persoon meer kostte (ipv in de tent) en ik zou nog wel eens op een echte matras slapen.    Het argentijnse koppel (Roberto en Patricia) hebben er hier iets goeds van gemaakt, met vele dieren (meerdere katten, meerdere honden, vele schapen, kippen enz).  Het chaletje is knus en aangenaam, het huisgemaakte avondmaal bijzonder lekker.   Roberto is fotograaf gespecialiseerd in foto's over Patagonië en laat ons vele foto's zien.     


(08/03/08) Bariloche - El Bolson (54kms)  (2)

(Enzo)

C'est toujours beau comme la Suisse et mon genou gauche est toujours aussi "nase". Tiens, à propos de Suisse, qui croisent-on sur la route... deux Suisses. Eux, ils ont choisi de faire Ushuaïa-Quito et pour bien nous remonter le moral, ils nous disent que cela fait 3 mois qu'ils ont quitté Ushuaïa (ils ont fait une petite boucle au Chili). A ce rythme-là, ils ne devraient pas arriver à Quitto avant 2010.

Nous, c'est trois semaines qu'il nous reste avant d'atteindre Ushuaïa et vu que Corinne a décidé de crever (c'est la deuxième crevaison) on va mettre vingt minutes de plus.

Donc, trois semaines et vingt minutes avant la fin de notre voyage. On y pense de plus en plus. Ah qu'il sera bon d'enfin retrouver l'activité physique qui me musclait tant les quelques doigts utilisés pour activer la souris. J'y pense sérieusement. Maintenant que j'ai bien reformaté bon disque dur, peut-être que je vais enfin retrouver l'enthousiasme et la créativité qui m'ont lentement mais traîtrement fuis durant ces vingt dernières années.

Bon en attendant, il nous faut encore pédaler, pédaler, pédaler, pédaler, pédaler...


(Corinne)

IMG_0624We vertrekken weer heel laat omdat het 's morgens (vrij hard) regent.  (=de eerste keer sinds lange tijd dat we nog regen hebben gezien = sinds Bolivia, waar we er héél véél gezien hebben...).   Dit doet me wel denken dat ik toch binnenkort een degelijke vest moet kopen, want hoe meer zuidwaards we gaan, hoe kouder en hoe meer kans op regen het zal worden.  Na 14u pas op de fiets, na klein uurtje heb ik een lekke band (=grote plantendoorn).   Terwijl we de band vervangen passeert een Zwiters cyclotoeristenkoppel.  Zij kwamen van Ushuaïa, maar hadden er wel reeds 3 maanden over gedaan... (>< wij hebben nog hooguit 3-4 weken om in Ushuaïa te geraken...)   Argentinië is zò groot en er is zoveel te zien...  Ook de ganse kust zou de moeite zijn (zoals bvb de Penninsul Valdez waar in van september tot december walvissen en orca's te zien zijn, maar zovizo is het nu dus niet meer echt het seizoen, en is dat weer +/- 1000kms heen en dan nog eens terug...)   Of bvb het nationale park van de ijsbergen in El Calafate (waar we wel naartoe gaan) daar kan je op zich al een vakantie van wel 3 weken doorbrengen...  Er is hier zoveel te zien...    

 

Commentaires

la ressuscitation des genoux "morts" A l'heure du "plus-dur-serait-d'abandonner" !

Après un bon repos, le genou mort se requinque, motivé par le prochain voyage ...

A l'heure du "savoir-jusqu'où -aller- trop -loin"

l'important n'est-il 'heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage"

" LE MIEUX EST PARFOIS L'ENNEMI DU BIEN" proverbe chinois

Vaya! Vaya

Écrit par : pol meura | 14/03/2008

Parfois, il faut savoir s'arrêter pour mieux repartir...
Ecouter son meilleur allié sans qui cette magnifique aventure n'aurait pu se réaliser, surtout le remercier, le chouchouter et lui laisser le choix de ses propres limites.
BIz et courage

Écrit par : Francoise | 14/03/2008

Les commentaires sont fermés.