31/03/2008

El Calafate - Rio Gallegos

(22-23-24/03/08) El Calafate - Rio Gallegos (67, 120 et 125 km)

(Enzo)

IMG_1013
Trois jours en un... c'est vous dire si c'est passionnant !

Du vent, une pampa qui s'étend à perte de vue et des autruches (des nandu plus précisément) pour nous tenir compagnie.

Du vent !
Vent de face, c'est pied à terre. Impossible d'avancer, il faut se faire une raison.

Vent de dos, c'est trop facile. Plus besoin de pédaler pour avancer, mais c'est malheureusement très rare.

Vent de côté, c'est attention danger. Quasi en permanence durant ces 300 derniers kilomètres, il faut être prudent. Lorsque la vitesse du vent est constante (80km/h) la technique est simple, on roule avec le vélo couché comme une moto dans un virage. Mais lorsque des rafales de

Km/h coupent cette constante, nous sommes déportés vers le centre de la route et si nous ne rejoignons pas rapidement la droite de la route, nous pouvons avoir la frayeur de notre vie, comme Corinne qui a littéralement traversé la route afin d'éviter une voiture qui ne savait plus par quel côté la dépasser. Hé, prudence et vigilance Corinne !

La pampa... heu... c'est barbant.

Les autruches (nandus).
On les compte par centaines piégées entre les clôtures délimitant la Patagonie et la route qui la traverse et on les décompte par dizaines, écrasées sur la route. Un vrai cimetière !

IMG_0984
 

Mais pourquoi toutes ces immenses propriétés sont-elle ainsi clôturées alors que la plupart ne contiennent aucun bétail? Parce que la législation argentine dit que ce qui n'est pas clairement délimité (entendez par là une clôture constituée de quatre rangées de fil minimum) appartient à l'état.

Pffff... on aurait été bien inspiré, pour une fois, de prendre un collectivo plutôt que de zigzaguer sur cette route. Mais bon, on les veut les 8000 km à notre compteur.

(Corinne)

300kms....

IMG_0975

Pampa, pampa, pampa....   Wind, wind, wind,...  Steppe, steppe, steppe,...

Gelukkig zijn er vele struisvogels om ons gezelschap te houden.   Het zijn wel kleinere struisvogeltjes dan in Afrika.   Ze lopen langs en op de weg en het is heel grappig om ze langs je te zien lopen.   Ze zijn vaak geblokkeerd door de vele omheiningen van eigendommen (=we weten nu dat die omheiningen een nieuwe wet is) en ze kunnen er niet door en soms zien we ook hier 'verkeersslachtoffers'.   Niet alleen struisvogels zijn hier verkeersslachtoffers, maar vele andere dieren (vossen, konijnen, vogels,...)   Pfff, 't is echt tristig zoveel er overreden worden (hoewel er hier eigenlijk niet veel verkeer is, maar de auto's rijden op deze lange afstanden wel 'super-snel'...)      De wind is verschrikkelijk.   Zelfs de moto's (=meestal toeristen met bagage) rijden helemaal scheef (om ergens evenwicht te houden).   We praatten met een Canadees (die wereldreis met zware BMW-moto maakt) en hij zei dat hij overal pijn had (vooral aan zijn polsen) met al die wind... Wat moeten wij dan zeggen !   Verder is het landschap dus altijd hetzelfde... (maar dat zou de 'challenge' zijn om met de fiets Patagonië te doorkruisen...)    De enige puntjes op de kaart (+/- om de 100kms) zijn geen dorpjes, maar zijn enkel tank-stations met een café-restaurant (=voor ons wel welkom).    In België is het verboden om met een extra container benzine in je koffer rond te rijden, maar hier (met die lange afstanden) doet iedereen het...

IMG_0977

Uno, dos, tres, quatro... zzzzzzhhhh !!!!

Commentaires

autruches ou nandu? et l'an prochain?

traversée du Chili à partir d' El Chaiten vers Villa o Higgins?

nos sacoches ont déjà les yeux sur les Himalayas

Bienvenue "à la maison" belge

espace.canoe.ca/jeuvoyageurs/ est notre adresse...canadienne

Véro et Pol

Écrit par : pol meura | 31/03/2008

Les commentaires sont fermés.